Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Windows 10

Publié le par Manu

Microsoft arrêtera la vente de licences Windows 7 et 8.1 le 31 octobre

7 is the new XP 15

OS

Les ventes de licences Windows 7 et 8.1 s’arrêteront le 31 octobre. À compter du 1er novembre, le seul système vendu par Microsoft sera donc Windows 10. Dans la pratique, il sera encore possible de trouver ces systèmes sur certaines machines, via les stocks existants.

Le fonctionnement des versions de Windows est toujours le même : avant que leur support ne s’arrête, elles commencent par ne plus être vendues. Dès le 1er novembre, Microsoft ne fournira ainsi plus aucune licence Windows 7 ou 8.1 aux constructeurs. Les machines exploitant ces systèmes continueront d’être vendues jusqu’à épuisement des stocks. Des produits qui se sont évidemment raréfiés depuis la sortie de Windows 10.

Un système en support étendu depuis bientôt deux ans

Certains remarqueront sans doute une curiosité dans cet arrêt : il est simultané pour deux versions. Windows 7 ne devrait en fait plus être vendu depuis deux ans déjà. Microsoft avait cependant ajouté deux années de répit à l’édition Professionnelle du vieux système, en réponse sans doute aux nombreuses critiques qui ont émaillé la carrière de Windows 8/8.1. Ils partiront donc ensemble.

L’arrêt des ventes pour Windows 7 devenait un problème de cohérence pour Microsoft. Chaque système vendu par l’éditeur dispose en effet de deux phases consécutives de support. Une première de cinq ans pendant laquelle les mises à jour sont régulières, corrigeant les bugs, les failles et ajoutant si besoin des fonctionnalités. Une seconde, également de cinq ans, qui ne s’occupe plus que de la sécurité. Concrètement, Microsoft vendait encore un produit dont le support classique était terminé depuis début 2015 (le support étendu court jusqu’en 2020).

Rétrogradation et stocks de licences

Si l’on souhaite continuer à utiliser ces systèmes, pour quelque raison que ce soit, il existera toujours quelques moyens. Tout d’abord, ceux qui les ont actuellement peuvent les garder en l’état, n’en déplaise à Microsoft et à sa volonté de pousser les clients vers Windows 10. D’autre part, tout possesseur d’une licence Windows 10 Pro dispose automatiquement d’un droit de rétrogradation : il peut installer en remplacement un Windows plus ancien d'une ou deux générations.

Enfin, il est possible de l’obtenir chez les petits assembleurs, qui ont souvent de bonnes réserves de licences à l’unité, sans parler des sites de commerce en ligne. Mais attention. Comme indiqué, il sera plus facile d’acheter une licence de Windows 10 Pro et de rétrograder que d’acheter une licence plus ancienne et d’y rester bloqué. Le choix d’une licence peut paraître pertinent sur le moment, mais il est préférable de se laisser une marge d’évolution.

Attention aux pilotes

Il faut préciser également qu’acheter une machine récente et y remettre un Windows plus ancien peut mener à divers problèmes, pour une raison simple : les pilotes. Ils sont maintenant conçus en priorité pour Windows 10, particulièrement sur les ordinateurs portables prévus pour ce système. Le constructeur ne fournit alors que les pilotes nécessaires et, en cas de matériel récent, il sera difficile – voire impossible – de trouver les fichiers nécessaires.

Publiée le 04/10/2016 à 09:20

Publié sur la page :

http://www.nextinpact.com/news/101609-microsoft-arretera-vente-licences-windows-7-et-8-1-31-octobre.htm

Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Commenter cet article